• La musique, un langage universel ?







              La musique, 
                                         
    un langage universel ?







     

                                               






                          


  • Commentaires

    1
    mOnsieur hugO
    Vendredi 17 Novembre 2006 à 22:27
    Harmonie
    L'art est un language universel. Mais je ne rentrerais pas plus loin. Il m'arrive parfois de contempler des partitions de musique et me dire que ce sont un language. c'est étrange. C'est comme des lettres, des mots. De la poésie avec quelques symboles.... Harmonie
    2
    Nomis
    Dimanche 19 Novembre 2006 à 17:41
    langage oui, universel non
    c'est un language parce qu'il y a toujours des messages dans la musique, même s'ils ne sont pas toujours explicites. même les musiciens qui se disent non engagés décrivent un sentiment, un ressenti .la musique ce n'est pas qu'une suite d'accords, sinon pourquoi donner des titres? c'est un mode d'expression .universel? pas toujours:il y a très souvent des différences d'interprétation,le message n'est pas vraiment passé, le musicien s'est exprimé mais certains ont vu autre chose..."cette musique me fait penser à..." alors que pour une langue, il suffit de la connaitre pour la comprendre la musique comme l'art est un support du langage, mais il y a tellement de subjectif qu'il n'est pas universel. la musique est un support artistique (et assez personnel) pour le language alors que la langue est un support technique (et universel)
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    mOnsieur hugO
    Samedi 25 Novembre 2006 à 12:33
    Non
    Tu vois, je ne suis pas totalement d'accord avec toi. Est-ce que c'est parce qu'on décrit un sentiment que l'on est engagé ? Je ne pense pas. Crois-tu aussi qu'une langue est purement technique ? Les langues sont des engins bizaroïdes et dont on ne perçoit qu'une infime partie. Les sous-entendus, les nuances, les degrés. Ce n'est pas parce que tu sais tous les mots de la langue anglaise, que tu sais la parler. La subjectivité est universel. Une phrase peut etre intereprété bien différement. De plus, si tu rajoute une intonation (oui, car la langue est faite pour etre parlé... en général).----- La langue fait parti d'un culture. La musique aussi...
    4
    Nomis
    Mercredi 29 Novembre 2006 à 21:43
    à propos de la langue
    J'ai du mal m'exprimer, quand on est engagé, on a d'abord des idées à faire passer.. des sentiments aussi bien sur. Après je parlais de la langue comme moyen de communication, universel car pour commodités on oublie le subjectif... pour l'aspect de la langue dont tu parles, le plus important surement, je suis d'accord avec toi. Cela dit, si la subjectivité est universelle, ne peut on pas parler de technique? En comparant musique et langue, il ya tellement plus de subjectivité chez la première...
    5
    Mylène
    Samedi 28 Juin 2008 à 11:54
    oui mais pas dans ce sens.
    On a tendance à trop accrocher la musique avec le sentiment. Je dis trop car en fait, à cause de cet état d'esprit et cette définition, on élimine d'office toutes ces musiques qui possèdent un langage mais qui ne cherchent pas à créer des mouvements de l'âme chez l'auditeur. ( D'ailleurs, la conception actuelle de la musique n'est que le résultat de la pensée romantique née dans le public bourgeois non spécialiste). Ceci étant dit, parce que la musique ne fonctionne que sur l'idée d'un langage qui se développe par lui même et pour lui même, possédant sa grammaire, ses propres résolutions, appel de tensions. Quelqu'un parle d'interprétation L'interprétation est très importante en musique. Par moment, ça peut sembler discours barbant de savoir quel chef interprète le mieux tel ou tel oeuvre. Et pourtant ça existe. Il n'est pas une question de donner le sentiment de la partition mais plutôt de comprendre quel grammaire la musique utilise et comment la mettre en place le mieux. La musique doit respirer d'elle même, doit pouvoir être cette matière indépendante de l'homme car elle se suffit à elle seule . Ses propres tensions et leurs résolutions sont les moteurs de son achèvement. Bien sur, vous l'avez compris, je ne parle que pour la musique tonale et extra-tonale et je crois me retrouver assez dans la pensée du magnifique chef d'orchestre Fürtwangler. Je crois que la musique de toute époque, de toute culture a son langage. Il es universel si on se propose de le pénetrer, un peu de la même façon que l'on pénètre un tableau. Il faut du temps, de la patience, une fine analyse du système pour pouvoir enfin décrypter la grammaire qui s'expose à nos oreilles. La musique....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :